Avez-vous des problèmes de couple qui vous empoisonnent l’existence ? Néanmoins, il survient des moments critiques au sein des relations et les couples hésitent souvent à demander de l’aide. Pourquoi ?

Dépasser une infidélité : un problème de couple fréquent.

Indéniablement, une infidélité dans un couple est une grande épreuve. Elle peut être découverte par le conjoint trompé ou être avouée sous le coup de la colère et de la culpabilité. Elle confronte la profondeur des sentiments et la solidité d’une relation : est-ce que l’amour est assez fort pour passer l’éponge ? Est-ce que passer l’éponge est une solution ? Est-ce que le temps arrangera les choses ? Il apparait que non dans certains cas. Pourquoi ? Parce que l’infidélité ébranle la confiance : en soi et en l’autre. Parce que l’infidélité engendre une grande insécurité et bouleverse le sens de la relation. Peu de couples traversent ce problème de couple sans consulter un professionnel.

Les périodes critiques pour les couples : les débuts d’année et la Saint-Valentin.

La Saint-Valentin : une fête commerciale banale ? Pas vraiment… pas toujours. C’est une fête qui suscite beaucoup d’émotions. Comme le temps des Fêtes. En fait, les couples plus fragiles et les célibataires vivent une période de remise en question. Les autres vivent de la pression pour souligner l’évènement. Certains se plaignent du côté commercial de la fête et se promettent d’éviter de la souligner. Autant de personnes, autant de réactions différentes.

Beaucoup de personnes remettent leur union en question et osent la rupture autour de la date fatidique. Leurs problèmes de couple leur semblent insurmontables. Mais pourquoi à cette date ? Ce n’est pourtant pas une décision à prendre à la légère et les conflits perdurent souvent depuis de nombreuses années !  Les débuts d’année sont aussi des moments très émotifs pour les individus. Aussi, ce moment met parfois en lumière le décalage entre ce que les individus ressentent et ce que tout le monde semble ressentir. Les images des couples sur les réseaux sociaux peuvent amplifier ce décalage.

Les enfants qui grandissent : crise ou retrouvailles pour le couple.

Également, lorsque les enfants grandissent et atteingnent un certain niveau d’autonomie, les couples fragilisés remettent parfois leur union en question. Ils sentent queles enfants comprendront mieux la séparation. Beaucoup de parents se séparent aussi lorsque les enfants deviennent adolescents.

Beaucoup de personnes me confient : mon bébé est devenu un adolescent. Il y a peu de temps, il me semble, il était petit et avait besoin de moi. Je ne me suis même pas rendu compte qu’il avait grandi ! Il donne maintenant son avis, me confronte ! Notre adolescent aime être avec ses amis et les appelle tout le temps. Je constate qu’il me parle moins et qu’il s’isole souvent dans sa chambre ! Et bien, vous avez probablement fait du bon boulot si tel est le cas : c’est un comportement normal ! L’important est de savoir s’ajuster à son nouveau besoin d’indépendance. Cette période amène les couples à passer plus de temps ensemble parce que les enfants grandissent. Parfois, ces retrouvailles ravissent les deux partenaires. D’autres couples constatent cependant que le fossé s’est creusé et questionnent leur relation.

Nouveaux modèles de famille, nouveaux problèmes de couple.

Un couple sur deux se séparera. Parfois, ces personnes sont parents, parfois ce n’est pas le cas. Ces personnes formeront à nouveau un couple avec une autre personne… qui elle aussi a des enfants. Les familles recomposées sont fortement répandues dans notre société actuelle et deviennent la norme. Actuellement, nous pouvons lire beaucoup d’articles au sujet de l’annonce de la séparation aux enfants et des difficultés d’adaptation des beaux-parents. Mais peu d’auteurs abordent le sujet délicat de la relation de couple au centre des familles reconstituées et des couples de mêmes sexes. Les difficultés rencontrées sont pourtant nombreuses.

Parmi ces difficultés, il y a les conflits liés aux prises de décisions. J’observe, parmi les couples que j’aide, qu’il y a beaucoup plus de personnes impliquées dans les prises de décisions, ce qui les complexifie. Il devient alors encore plus important que les partenaires du couple demeurent soudés et loyaux l’un vis-à-vis de l’autre et fassent de très nombreux compromis. C’est d’ailleurs un des critères qui assure la durée de la relation.

Incompatibilité de caractère… ou d’attachement.

Les gens choisissent souvent un partenaire en fonction des affinités d’objectif ou de l’attirance physique. Lorsque la relation est difficile, ils envisagent souvent de réfléchir aux incompatibilités de personnalité avec leur conjoint ou questionnent les différences fondamentales entre les hommes et les femmes. Or, si la longévité d’un couple était d’abord corrélée avec la compatibilité d’attachement ? Et si cette compatibilité devenait un critère important pour choisir un partenaire. Un conjoint qui comprend et comble bien mes besoins émotionnels.

Trop peu… trop tard.

Bien des couples consultent une fois que leur décision de se séparer est prise. L’accumulation de conflits amène des blessures et le lien se brise. Je remarque aussi que les sources de tensions sont souvent identifiables dès le début de la relation et ce sont souvent les mêmes enjeux qui se répètent. Les couples les connaissent très bien. Rien n’est nouveau. Pourquoi ne pas alors consulter en début de relation ? Cette stratégie donne honnêtement de bons résultats pour offrir une relation épanouissante. Une relation au centre de notre équilibre personnel, familial et matériel/financier.

Votre décision de vous séparer est-elle déjà prise ?

Même si vous sentez que les liens sont brisés, il est encore possible d’ouvrir certaines portes et d’aller vers l’autre.  L’attachement est un processus complexe. Toutefois, l’expérience m’a appris que le vent peut tourner parfois et que l’étincelle peut rejaillir. Pour un intervenant, avoir le privilège de partager ce moment avec un couple est très gratifiant. Et ça arrive dans la vraie vie.

N’hésitez pas à m’appeler si vous souhaitez en savoir plus. Il suffit d’un appel parfois pour voir si la chimie opère avec un intervenant. Fiez-vous à votre instinct pour le choisir.

Comment être heureux en amour avec le prochain conjoint…

Évidemment, l’amour peut parfois être décevant, douloureux et insatisfaisant… pourtant c’est la quête de beaucoup de gens que d’être en couple ET heureux en amour. Combien y parviennent ? Beaucoup de personnes se questionnent actuellement : comment rencontrer un (e)conjoint (e) en 2020 ? Et également, une fois en relation avec des partenaires potentiels, la question devient : comment faire un bon choix de partenaire ? Comment décrocher d’une relation toxique ? Comment ne pas répéter inlassablement les mêmes erreurs ? Quoi faire pour éviter de s’enliser dans un cercle vicieux de problèmes de couple ?

Saviez-vous qu’on peut choisir qui on aime ! Faire une démarche de travail sur soi avant de choisir consciemment un partenaire est une excellente stratégie préventive pour vivre des relations plus satisfaisantes. Paradoxalement, je remarque que beaucoup de personnes se laissent choisir ou choisissent leur partenaire au hasard des rencontres. Beaucoup vivent une relation de couple avec un partenaire qui les rend malheureux pour ne pas être seul. Confronter ses manières de choisir un partenaire est une excellente façon d’améliorer sa vie amoureuse. L’aide d’une professionnelle est souvent fort utile.

La question qui tue : qu’est-ce qui vous bloque pour choisir une relation saine ? Consultez mon site pour en savoir plus au sujet de mes services de consultation en rencontre individuelle. www.juliemailhot.com

Prenez un rendez-vous